Symboles de la pédagogie louveteaux-Jeannettes

Le lexique de la peuplade

La peuplade

L’ensemble du petit peuple formé par les louveteaux, les jeannettes, leurs chefs et cheftaines. Ils habitent la Forêt où trône le Grand Arbre.

Les sylphes des arbres :

ces personnages mi-humains, mi-végétaux, sont les messagers des arbres magiques de la Forêt. Leur fonction est de faire circuler le savoir de ces arbres, en distribuant leurs fruits et leurs graines. Chaque sylphe incarne l’un des six domaines de développement de la personne humaine.

 

Les arbres magiques s’appellent Blogane, Yzô, Laline, Maÿls, Théla et Kawane. Chacun d’eux incarne un atout qui correspond à un savoir-être. Il possède aussi des graines qu’il peut remettre à la peuplade et qui correspondent à ses savoir-faire.

L’escapade :

lorsque les louveteaux et les jeannettes se lancent dans un nouveau projet, un nouvel imaginaire, ils partent en escapade, dans la Forêt.

Les cabanes :

les louveteaux et les jeannettes sont répartis en sizaines. Lorsque la sizaine a besoin de se retrouver pour jouer, pour mettre à l’abri ses trésors ou encore pour tenir conseil, elle se retrouve dans sa cabane.

Le Grand Arbre :

au cœur de la Forêt trône un arbre majestueux et imposant, le Grand Arbre. C’est l’ancêtre de la forêt. Louveteaux et jeannettes se retrouvent autour de lui pour tenir le conseil de peuplade. C’est de là aussi que démarre chacune des escapades. En effet, au milieu du tronc du Grand Arbre se trouve une porte étrange… le passage.

Le passage :

en franchissant le passage situé dans le Grand Arbre, louveteaux et jeannettes basculent dans le monde imaginaire qu’ils ont choisi en conseil. Dans cet univers, cela n’étonne personne d’entendre des animaux parler, de voyager dans le passé ou dans le futur, de rencontrer des personnages qui n’existeraient pas si on était de l’autre côté du passage.

Les graines :

support de la progression collective de la peuplade. Au cours de chaque escapade, louveteaux et jeannettes acquièrent des savoir-faire qui sont matérialisées par des graines

Les atouts :

support de la progression personnelle des louveteaux et jeannettes. À l’aide des sylphes des arbres, les enfants acquièrent des savoir-être qui deviennent de vrais atouts pour leur vie.

Les insignes

Les insignes des atouts

C’est bien l’enfant qui mesure ses progrès, accompagné par l’un de ses chefs, au cours d’un temps d’auto-évaluation personnalisé. L’atout est alors envoyé par la poste par la maîtrise, après cette rencontre, accompagné d’une lettre signée du sylphe auquel se réfère l’atout. Dans cette lettre, le sylphe félicite l’enfant pour ses progrès et fait la liste des comportements constatés. Les atouts se cousent en demi-cercle, autour du Grand Arbre.Ils sont remis aux enfants lorsque ceux-ci estiment qu’ils ont rempli leur contrat d’atout (effectué au préalable dans leur carnet, avec l’aide d’un chef).

L’insigne du Grand Arbre

Il est remis à l’enfant le jour de son arrivée à la peuplade, avec le foulard, en signe de bienvenue.
Cet insigne se coud sur le côté droit de la poitrine, sous la broderie Scouts et Guides de France.

L’insigne de la promesse

Il se remet au moment de la promesse et se coud sur la poitrine, côté gauche.

Publicités