Symboles de la pédagogie pionniers-caravelles

Le lexique de la Caravane

La caravane :

c’est l’unité, c’est-à-dire l’ensemble des pionniers, caravelles et la maîtrise

L’équipe :

petit groupe homogène de pionniers ou de caravelles.

Le chef d’équipe :

pionnier ou caravelle de préférence en troisième année, responsable d’une équipe de la caravane.

Les responsabilités :

neuf missions à répartir au sein de l’unité, en début d’année, pour favoriser le bon fonctionnement de la caravane.

Le CAP :

le projet de la caravane (Concevoir, Agir, Partager).

Les itinéraires :

chemins personnels au nombre de six, parcourus les uns après les autres, par chaque pionnier et caravelle au long des trois années à la caravane.

Les pierres du cairn :

elles sont la représentation des réalisations concrètes et personnelles accomplies par chaque pionnier et caravelle à l’issue de son itinéraire.

Les rencontres décisives :

rencontres de personnages du Nouveau Testament et d’un personnage contemporain, vécues par chaque pionnier et caravelle, au cours de ses itinéraires.

Les déserts :

lieu proposé pour enrichir la vie spirituelle de la caravane. Sinaï, Hoggar et Néguev, chaque désert comprend trois facettes et se vit sur toute une année. Après trois ans à la caravane, chaque pionnier et caravelle aura parcouru chacun des déserts.

Les sources :

Moments forts de réflexion personnelle et d’ouverture sur le monde, vécus pendant le camp par chaque pionnier et caravelle.

Le trek :

le temps de l’itinérance en équipe (l’exploration) qui peut durer jusqu’à trois jours.

Inukshuk :

livre des Pionniers-Caravelles remis au moment de l’accueil. « Inukshuk » est un mot inuit qui signifie « qui ressemble à un homme ».

Les insignes

L’insigne du cairn

Une Caravelle, un pionnier, gère son développement personnel dans des domaines que le scoutisme lui propose depuis ses origines. La progression est marquée par des insignes qui signalent savoir-faire et compétences.

Composé de six pierres de couleurs différentes, cet insigne représente un inukshuk. Construit avec des pierres pour ressembler grossièrement à un homme. Ce cairn sert de point de repère dans les grandes étendues désertiques de l’Arctique. Symbole d’humanité, il identifie par exemple la position d’une cache de nourriture. L’inukshuk provenant du nord du Canada est le signe de la fraternité, de l’entraide et de la solidarité. Au cours des trois ans vécus dans la caravane, chaque caravelle et chaque pionnier parcourt six itinéraires symbolisés par les pierres du cairn.

Le « tout le monde fait tout », ca ne marche pas, le « tout le monde fait rien», non plus ! Dans une caravane, on repartit les responsabilités sur l’année, pour avoir le temps d’acquérir un savoir-faire.

« Si tu veux acquérir tes responsabilités dans ta vie, sois capable de prendre des responsabilités. Pour cela, il faut avoir confiance en soi, connaitre son travail et s’exercer à la responsabilité ». Baden-Powell

Les insignes de responsabilité

Au nombre de neuf plus un avec celui de chef d’équipe. Chaque pionnier ou caravelle porte sur la manche gauche de sa chemise l’insigne de responsabilité. Il est donné par la maîtrise et valable une année.

Pour prendre sa responsabilité, la caravelle et le pionnier ne sont pas tout seul. Ils sont conseillés par les chefs et les chefs d’équipe et font appel à des personnes ressources : le trésorier du groupe, un pro du bricolage, une diététicienne, le syndicat d’initiatives, un médecin, l’aumônier, un journaliste, un metteur en scène, la bibliothécaire…